decouvrez-les-secrets-caches-des-selles-de-cheval

A LA UNE !

Les parties essentielles d’une selle de cheval !

Vous êtes un passionné d’équitation ou simplement curieux de connaître toutes les composantes d’une selle de cheval ? Dans cet article, nous allons vous dévoiler les différentes parties qui composent cet équipement indispensable pour les cavaliers. De la pommeau à l’arçon en passant par le quartier et l’étrivière, vous saurez tout sur les éléments clés qui assurent confort et sécurité lors de vos balades à cheval. Préparez-vous à plonger dans l’univers de l’équitation et à enrichir vos connaissances sur cet accessoire incontournable des cavaliers. Ne manquez pas notre article complet pour tout savoir sur les parties d’une selle de cheval !

La selle : le cœur de l’équipement équestre

Les selles sont essentielles pour l’équipement équestre et font partie intégrante de l’ensemble des équipements que le cavalier se doit d’utiliser. Une selle est composée de plusieurs pièces et chacune d’elles a son propre nom. Le touret ou pommeau est situé à l’avant de la selle et est la partie qui est la plus visible. Le quartier, ou encore appelé le dos-selle, est celui qui sert à maintenir le cavalier sur sa selle. Les guidons, ou les arrêts de cuir, sont ceux qui permettent au cavalier de rester fixe sur la selle. Les étriers, ou les crans de cuir, servent à maintenir les jambes du cavalier pendant le temps de montée. La maîtrise, ou la mâchoire, permet au cheval et au cavalier d’avancer en toute sécurité. La boucle tyrolienne, ou le bouclier frontal, protège le dos du cheval et permet une meilleure position et un meilleur alignement du corps du cavalier.

Les quartiers et les arçons : la structure de support de la selle

Une selle de cheval est un dispositif de support qui permet à un cavalier de se tenir en équilibre durant le voyage. Elle est constituée d’un arçon et de quatre quartiers. L’arçon est la partie principale de la selle qui soutient le poids du cavalier et du bagage. Il se compose de deux pièces reliées par une forme incurvée. Les quatre quartiers sont les parties latérales et les coins avant et arrière qui sont attachés à l’arçon pour le maintenir en place. En plus des quartiers, il y a un girard, qui est une barre horizontale située entre les quartiers arrière. Le girard aide à garder l’arçon en place tout en assurant une meilleure stabilité et une meilleure protection aux jambes du cavalier. La selle comprend également un pommeau, situé à l’avant, qui est utilisé pour permettre au cavalier d’avoir une prise ferme tandis que les étriers

Le siège et les panneaux : le confort pour le cavalier et le cheval

Une selle de cheval est composée d’un siège, d’un arçon, de coussins, de panneaux et de divers accessoires. Le siège est placé entre les oreilles du cheval et sert au cavalier pour s’asseoir dessus. L’arçon relie le siège à l’ensemble du harnais et fournit une surface stable pour le cavalier. Les coussins remplissent l’espace entre le siège et le dos du cheval pour éviter que la selle ne glisse. Quant aux panneaux, ils aident à ajuster la selle en fonction des besoins individuels des chevaux, offrant un confort supplémentaire aux jambes des cavaliers et aux flancs du cheval. Les accessoires supplémentaires comprennent les étrivières, les croupons, les cinchas et les étrivières latérales, qui sont conçus pour maintenir la selle fermement en place pendant que vous montez.

Les taquets et les contre-sanglons : une meilleure stabilité en selle

Les selles de cheval ont plusieurs éléments qui les composent et qui sont essentiels à la sécurité et à la stabilité du cavalier. Les principaux éléments d’une selle sont le taquet, le contre-sanglon, la sous-goujure et la croupière. Le taquet est un anneau métallique relié à l’arrière de la selle et permettant d’attacher une sangle de mise en place. Le contre-sanglon, ou sanglon arrière, est un anneau qui relie les sangles à l’arrière de la selle. La sous-goujure est une courroie qui relie le contre-sanglon à l’avant de la selle. Enfin, la croupière est attachée à l’arrière de la selle et maintient le haut arrière de celle-ci plus proche du cheval.

L’arçon ouvert et fermé : adaptabilité et sécurité pour différentes disciplines

Les selles sont composées de nombreuses pièces et parties différentes qui interagissent les unes avec les autres pour offrir une adaptabilité, une sécurité et un confort optimaux au cavalier. Les principales parties d’une selle sont le pommeau, l’arçon, la mâture, la selle, les quartiers, la semelle et le cantle.

Le pommeau est le point d’ancrage le plus important, relié à l’arçon et est conçu pour offrir une prise ferme et sûre. L’arçon est en forme de U ouvert ou fermé avec des variables telles que la taille, le type et l’angle qui sont adaptés à la discipline. La mâture ou les anneaux sont situés à l’avant du pommeau et à l’arrière de la selle où vous attachez vos étriers. Les quartiers en cuir sont attachés aux côtés de l’arçon et sert à empêcher que la selle ne glisse vers l’avant ou vers l’arrière. La semelle est la partie sur laquelle s’assoit le cavalier et elle doit être suffisamment large pour fournir un support adéquat.

Les matières utilisées dans la fabrication d’une selle

La fabrication d’une selle de cheval nécessite une variété de matières. Avec un bon entretien, ces matières permettent de garantir la sécurité et le confort des cavaliers et des chevaux. Mais quels sont les noms des différentes parties d’une selle ? La selle est composée d’un arçon, qui est une pièce en métal, en bois ou en plastique, faite pour supporter le poids du cavalier et du cheval. Ensuite, on trouve une sangle, qui est une courroie en cuir utilisée pour maintenir le siège sur l’arçon. L’entraîneur est la pièce située sur l’arçon et servait à relier les rênes à la cavalière ou au cavalier. On trouve aussi les genouillères, qui sont des petites pièces fixes destinées à protéger les genoux des cavaliers. Les bogues sont également importantes : ce sont des petits renflements qui se trouvent devant et derrière l’assise et qui permettent aux jambes du cavalier de bien rester en place pendant la monte. Enfin, on retrouve la fourche, qui est la pièce située à l’avant de l’arçon et qui permet aux étriers d’être attachés à la selle.

La garniture de la selle: ajoutant du rembourrage pour plus de confort

Une selle de cheval est composée d’une multitude de parties, chacune ayant des fonctions spécifiques. La garniture de la selle est l’un des éléments essentiels à prendre en compte. Elle a pour objectif d’ajouter du rembourrage et du confort pour le cavalier et le cheval. De plus, elle comprend une variété de pièces comme la sous-gouvernail, les côtés et la poitrail. La sous-gouvernail, qui est placée sous le pommeau, forme une «barre» sur laquelle repose le cavalier. Les côtés sont attachés à chaque flanc de la selle et maintiennent la position du cavalier.

L’entretien régulier d’une selle: garder votre équipement en bon état

L’entretien régulier d’une selle est indispensable pour maintenir en bon état votre équipement de cheval. Certaines parties sont à surveiller plus souvent que d’autres. Mais quels sont les noms des différentes parties d’une selle ? La quille est l’avant du siège de la selle et le panneau est la partie plate sur laquelle repose le cheval. Le guidon ou les étriers sont des pièces se trouvant aux extrémités avant et arrière de la quille. Les étriers de soutien, attachés au panneau, servent à maintenir et à ajuster la selle sur le cheval. La dorsale, située derrière le dossier de la selle, a pour but de protéger l’arrière du cheval et offrir un soutien aux jambes du cavalier. Les passants girth, fixés au dos du panneau, sont utilisés pour attacher les sangles d’encolure. La bourrelet arrière, située derrière la dorsale, permet également de supporter le poids du cavalier. Enfin, les briglia